Pourquoi la situation s’empire pour les interpellés en garde à vue ?

La France compte environ 800 000 personnes placées en garde à vue chaque année. Nombreuses d’entre elles passent des moments pénibles et voient leur cas s’aggraver. L’explication la plus adaptée est qu’elles ne savent pas gérer la situation. Selon l’article 63 du Code de Procédure Pénale, un sujet est mis en garde à vue quand une enquête a encore besoin de lui ou qu’il constitue un suspect. Toutefois, certaines situations qui font l’actualité ne se résument pas à ce code. Dans la vie pratique, les circonstances se produisent autrement. Les gens suivent les informations, cherchent à comprendre et attendent l’évolution de la situation.

Bien connaître les procédures

Toutes les catégories de personnes peuvent être mises en garde à vue. Les noms des personnages connus comme Tariq Ramadan, Yassine Belattar, et d’autres ont fait la une dernièrement. Les causes sont à la fois variées mais le châtiment demeure le même. Seul un officier de police judiciaire ou une instruction du Procureur de la République peut mettre un individu en garde à vue.
L’objectif principal étant d’empêcher le soupçonné de modifier des preuves, effacer des indices, d’influencer des témoignages… Quoi qu’il en soit le sujet a le droit de prévenir un proche, d’être analysé médicalement, de répondre ou non aux questions posées et d’être assisté par un avocat.

Nombreux se demandent pourquoi contacter un avocat à lyon lors d’une garde à vue ? En effet, il ne s’agit pas d’un procès ni que le sujet est forcément un criminel. En fait, l’avocat s’assure surtout de suivre l’évolution de la procédure et des enquêtes. Si la personne gardée à vue n’a commis aucun crime, l’avocat aura pour rôle de le défendre si des charges commencent à peser.

Bien agir en cas de garde à vue

Les 24 heures peuvent sembler une éternité. Dans le pire des cas, elles peuvent même se prolonger. Des règles d’or existent pour bien gérer une telle situation. Penser que la police possède le pouvoir de déclarer un interpellé qu’il est coupable ou non est une grosse erreur. Ce rôle est réservé pour un juge.

Demander à voir un médecin constitue une astuce indispensable au cas où il y a des blessures ou des mauvaises sensations pour obtenir un certificat de non-compatibilité avec la garde à vue. Nombreux cas se faillent à ce niveau. C’est pour cela qu’il y a de plus en plus de gardes à vue prolongées, voire même un transfert en cellule de détention.

Les cas des interpellés s’aggravent aussi quand ils essayent de corrompre quelqu’un une fois en garde à vue. D’autres coulent de plus en plus quand ils ne savent pas se taire devant les provocations des plaignants ou de la police.