Le cas de l’assurance de prêt immo lors d’un rachat de crédit

Le rachat de crédit est un mécanisme assez intéressant à de nombreux égards. Par exemple, il permet d’alléger grandement le coût d’un prêt immobilier. C’est pour cette raison que la majorité des banques proposent ce système à leurs clients. À titre d’information, sachez que les taux sont assez bas. Il faut donc en profiter. Mais une question subsiste, celle de savoir ce que devient l’assurance emprunteur en cas de rachat de crédit. Sachez qu’il est possible de négocier le taux de ce dernier. Cela veut dire que ce sera une occasion de faire quelques économies. En d’autres termes, le rachat de crédit est fortement conseillé.

Est-ce que l’assurance emprunteur est obligatoire ?

Sachez que lorsque l’on fait un prêt à la banque, cette dernière demande à ce que l’opération soit assurée. Ainsi, si l’emprunteur décède ou se trouve dans l’incapacité de rembourser sa dette, l’assureur pourra s’en charger à sa place. Contrairement à l’assurance habitation pour les locataires, aucune loi n’érige l’assurance emprunteur comme étant une obligation légale. Mais en pratique, aucune banque ou établissement financier ne vous accordera pas un prêt sans être assuré. C’est un moyen efficace de se protéger. Lors de l’achat de crédit alors, il est possible de résilier l’ancienne assurance. C’est selon vos convenances. Cependant, il est conseillé seulement d’entamer quelques négociations afin de réduire le coût de l’assurance. Pour ceux qui ne le savent pas, l’assurance emprunteur prend environ 30 % du coût d’un prêt. C’est assez considérable. Pour plus d’explication à ce sujet, vaut mieux consulter des sites spécialisés comme www.arnaque-flandrin-assurance.com.

Il faut toujours comparer les différentes offres

Même si le rachat de crédit est très intéressant, certaines offres sont plus lucratives que d’autres. Cela veut dire qu’il faudra à tout prix réaliser une comparaison. Cela va prendre énormément de temps. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de se faire aider. Sur ce point, il y a des spécialistes qui peuvent donner un coup de main. Il y a des avocats affairistes ou encore de courtiers en assurance. Sachez que si l’on n’est pas satisfait sur une offre d’assurance, on a le droit de le résilier sans pénalités à la date de l’anniversaire de la convention. C’est la loi Hamon sur la concurrence et la loi Sapin 2 qui ont prévu ce privilège pour les assurés. Il faut noter que ce n’est pas applicable pour les professionnels. Seuls les particuliers peuvent bénéficier de ce droit alors.