Avantages et inconvénients de la platine numérique USB

Les plus grands DJ ont commencé leur carrière sur une platine disque vinyle à courroie, à entrainement direct, à réglage servo ou à quarts. D’autres ont utilisé à leurs débuts sur des platines à CD. Aujourd’hui, on voit des DJ amateurs qui font appel à une nouvelle génération d’instruments de deejaying : la platine numérique USB. Cependant, quelques questions se posent par-ci et par-là au sujet de sa fiabilité et de ses performances.

Comment fonctionne une platine numérique USB ?

Lorsqu’on entend parler de deejaying sur un instrument numérique, on imagine souvent que le DJ utilise un logiciel pour professionnel tel que Virtual DJ Mixer Player, DJ Mix Studio, etc. Pourtant, la platine numérique USB est bel et bien un instrument physiquement à part, mais qui se connecte tout de même sur un ordinateur.

En effet, une platine numérique USB utilise un câble spécifique qui permet de le relier à un ordinateur portable. Elle est dotée d’une carte son qui permet au DJ de gérer la sortie d’une ou deux pistes de chanson. Sur l’ordinateur, il faut néanmoins un logiciel qui gère les morceaux qui vont passer vers la platine. Cette dernière s’occupe ensuite de faire le mixage en fonction de ce que le DJ effectue comme commande, tout comme sur une platine traditionnelle. Il peut monter et baisser le volume, régler les basses et les aigus, etc. Il peut aussi ajouter des effets (delay, écho, flanger et tous les filtres utiliser en deejaying).

Les logiciels de gestion des pistes sont disponibles pour les systèmes d’exploitation courants (MacOS et Windows). Par contre, sur Linux, il faut que le DJ se débrouille par lui-même

Quelles sont les différences avec les autres types de platines ?

On peut dire qu’il n’y a pas de grosses différences entre une platine numérique USB et les autres types de platine tourne-disque (vinyle et CD). Néanmoins, la gestion des morceaux offre un plus dans la mesure où la banque de pistes peut être beaucoup plus importante. Sur une platine vinyle ou CD, il faut se contenter d’un support physique ne contenant que très peu de chansons.

Avec une platine numérique USB, il est plus simple de gérer des pistes en MP3 ainsi que les effets. Mais, pour un débutant, il n’y a pas tellement de différence notable comparée à une platine CD. Pour les experts, ils peuvent être déroutés par la transition entre la platine vinyle vers la platine numérique USB. Le mixage sur vinyle est une tout autre expérience, en particulier pour les DJ qui aiment lancer les chansons en faisant du « baby scracht ».

Quel est l’inconvénient d’une platine numérique USB ?

La platine numérique USB est indéniablement le nouveau standard en matière de deejaying et va remplacer progressivement les platines vinyles et CD dans les boîtes de nuit. Cependant, elle présente encore un petit défaut : le logiciel de gestion des pistes sur ordinateur. En effet, que ce soit sur Windows ou MacOS, rien ne peut prévoir un plantage du programme. Pour un DJ face à une foule de gens rythmés par la musique, il est inconcevable de couper court à l’ambiance à cause d’un problème de logiciel.